Qu’est-ce que l’auriculothérapie ?

Art Auriculo

L’auriculothérapie est une pratique basée sur le traitement par l’oreille largement répandue de nos jours, elle permet de traiter et de soulager de nombreux maux. Voici ses origines, son fonctionnement et ses bienfaits.

L’auriculothérapie telle qu’elle est connue de nos jours est une technique de réflexologie, française, et se différencie de l’acupuncture chinoise.

L’acupuncture chinoise fait appel à la notion de méridien alors que l’auriculothérapie s’appuie sur les propriétés réflexes de pavillon de l’oreille.

Cela s'explique par la riche innervation et vascularisation de l'oreille.

Cette méthode de soins a été découverte par Dr Paul Nogier à Lyon en 1951 et a fait l’objet de nombreuses études neurophysiologiques.

Bien que l’auriculothérapie soit connue depuis longtemps en Chine, elle y était très peu pratiquée. Jusque dans les années 1960, la médecine traditionnelle chinoise ne connaissait qu’une dizaine de points dans et sur l’oreille. Depuis, l’auriculothérapie s’est aussi beaucoup développée en Chine.

Depuis 1994, un séminaire international regroupe régulièrement des spécialistes de cette technique qui collaborent au développement de la méthode, basé à la fois sur l’expérimentation scientifique et clinique.

Fonctionnement

À la différence d’un point d’acupuncture qui est permanent, un point situé sur l’oreille n’apparaît que dans la mesure où une pathologie existe réellement dans l’organisme. L’oreille est une zone réflexe, en étroite relation avec le tronc cérébral, d’où une liaison rapide avec la moelle et le cerveau. Ce qui explique l’instantanéité de la réaction dès qu’on stimule un point. L’auriculothérapie agit par voie nerveuse. Dès qu’un point est stimulé, cela provoque une sécrétion d’endorphine (hormone qui joue un rôle dans le blocage du processus physiologique ou psychologique dans le traitement de la douleur). Les points réflexes sont cartographiés selon la position des tissus et organes d’un fœtus retourné.

Applications

L’auriculothérapie est efficace contre bon nombre de douleurs (rhumatismes, névralgies, sciatiques, troubles digestifs, zona, douleurs dorsales…). Elle se révèle également bénéfique dans les états de stress, d’anxiété, de nervosité, les troubles du sommeil mais aussi d’addiction comme le tabagisme.

  • Pour des pathologies aiguës, on peut, en règle générale, constater les effets positifs d’une séance dans la semaine qui suit.
  • Pour des pathologies chroniques, il faut compter plusieurs semaines avant d’observer un résultat. Comme en médecine traditionnelle chinoise, où il faut prévoir 4 à 5 séances pour ressentir une amélioration. La fréquence des séances sera fonction du traitement à mettre en place.

Comment se passe une séance :

  • Le praticien de santé va tout d’abord faire une anamnèse et un bilan de vitalité
  • Il va ensuite rechercher des points douloureux d’après l’anamnèse et le bilan.
  • Enfin il va stimuler les points en picorage ou pression.
  • Il va éventuellement appliquer des ASP – Aiguille Semi-Permanente – sur quelques points pour poursuivre le travail de stimulation. Elles vont tenir de quelques jours à quelques semaines selon le besoin et tomberont d’elles même.

Contre-indications

  • Insuffisance vitale
  • Grossesse
  • Hémophilie (si aiguilles ou ASP)

La pratique en France

En France, seuls les médecins peuvent pratiquer cette technique. Elle n’est pas reconnue par l’Ordre des médecins, même si elle est pratiquée dans certains hôpitaux. En revanche l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît les bienfaits de l’auriculothérapie, ainsi que les travaux du Dr Nogier, depuis 1990.

Publié dans Medoucine.