Les vitamines naturelles pour lutter contre la dépression de l’hiver

Art Vitamines

Baisse de moral et d'énergie, manque de vitalité et de motivation, l'hiver peut être une période déprimante et difficile à passer. Pour lutter contre la déprime hivernale, il existe des vitamines naturelles qui aideront l'organisme à se battre et à retrouver son énergie.

La dépression saisonnière doit être distinguée du "coup de blues" de l'hiver que la plupart d’entre nous ressentent de temps en temps.

En cas de coup de blues les variations d'humeurs que nous présentons parfois sont passagères et ne nous empêchent pas de continuer à assumer nos activités quotidiennes. Par contre les victimes de la dépression saisonnière sont très handicapées dans la vie courante, le travail, les relations avec les autres. C’est un véritable trouble dépressif qui nécessite une prise en charge par un professionnel de santé.

Le coup de blues de l’hiver intervient donc en hiver et est liée au manque de lumière naturelle. Les journées courtes et la luminosité moins intense provoquent ainsi des coups de déprime passagers qui cause une baisse d’énergie et une diminution du moral.

La déprime est caractérisée par une perturbation du fonctionnement des messagers chimiques du cerveau – les neurotransmetteurs –, en particulier la sérotonine et la noradrénaline (et peut-être d’autres neurotransmetteurs).

La dépression est le plus souvent associé à une inflammation systémique qui contribuerait au maintien de la dépression.

Donc les vitamines anti-déprime hivernale sont celles qui vont soutenir le fonctionnement cérébral, la synthèse des neurotransmetteurs et la production d’énergie !

Vitamine D

La vitamine D est importante pour la santé des os mais elle joue également un rôle dans le développement cérébral. Cette vitamine affecte le niveau de messagers chimiques comme la sérotonine ainsi que leur fonctionnement dans le cerveau.

Vitamines B6 (pyridoxine) et B9 (acide folique)

Vitamine B6 joue un grand rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires et de certaines dépressions liées au stress. Elle sert à fabriquer des neurotransmetteurs, des hormones et des protéines.

Une carence en B9 engendre fatigue et troubles du sommeil

Les 2 interviennent dans le recyclage de l’homocystéine, un sous-produit du métabolisme des protéines qui, lorsqu’elle est en excès, peut se révéler toxique pour les cellules nerveuses.

Sources :

  • B6 : levure, foie de veau, banane, épinards, bœufs…
  • B9 : levure, foie de poulet, poulet, la plupart des végétaux…

Vitamine B1 (thiamine)

Joue un rôle important dans le fonctionnement normal du cerveau, notamment grâce à son rôle dans la conversion du glucose en énergie.

Sources : levure de bière, germe de blé, viande de porc….

Vitamines B2 (riboflavine), B3 (niacine) et B12 (cyanocobalamine)

Ce sont des co-facteurs importants pour la synthèse des protéines et des acides gras et donc de la sérotonine. Elles contribuent également à la production d’énergie par les cellules.

La B3 va en plus aider à équilibrer le système nerveux

La B12 va en plus aider à la formation des globules rouges et des gaines de myélines

Sources :

  • B2 : levure, foie de veau, sardines, fromage de chèvre, roquefort, amandes, pistaches…
  • B3 : Levure, foie de veau, riz complet, viande de bœuf, poulet…
  • B12 : d’origine animale quasi exclusivement et surtout dans le foie des animaux. Harengs, maquereaux et spiruline (un peu)

Vitamine A (bêta-carotène) C (acide ascorbique), E (tocophérols)

Les vitamines antioxydantes pour lutter contre le stress oxydatif qui nuit à la fonction cérébrale

Sources :

  • Vitamine A : huile de foie de morue, foie de veau, carottes crues, épinards, beurre…
  • Vitamine C : cassis, persil, kiwi, fraises, agrumes, chou, tomate, avocat
  • Vitamine E : les huiles (germe de blé, noix, tournesol…), germes de blé

Omega 3

Une consommation accrue d’oméga-3 et une diminution du rapport oméga-6/oméga-3 a des effets anti-inflammatoires. Ils sont donc un soutien important pour sortir de la déprime.

Sources :

  • Huile de colza, lin, chanvre, noix, cameline…
  • Petits poissons des mers froides (sardines, maquereaux, anchois…)

Zinc

Le zinc est un oligo-élément essentiel à la croissance cellulaire ; il joue un rôle dans le contrôle des fonctions hormonales, immunitaires et neuronales. Des niveaux de zinc bas sont associés à des perturbations dans le métabolisme des acides gras, ce qui pourrait affecter la fonction cérébrale et la santé vasculaire.

Sources : huitres, foie de veau/porc, viande rouge, lentilles, pain complet, jaune d’œuf

Magnésium

Les apports alimentaires de ce minéral crucial pour la production d’énergie par les cellules, un bon fonctionnement musculaire et nerveux. Il aide à maîtriser du stress, la tension pulsionnelle et de l’inflammation, à l’optimisation du sommeil et à la prévention et le traitement de la dépression.

Sources :

  • Les légumineuses, les noix, les oléagineux secs, les céréales complètes, les légumes à feuilles vert foncé, le germe de blé, les fruits de mer, les eaux minérales…
  • Haricots de soya, noix du Brésil, chocolat noir, amandes, noix de cajou, escargots, sarrasin, riz complet, pois chiches, banane…

L'alimentation est incontournable pour favoriser les vitamines, minéraux et oligo-éléments nécessaires durant l'hiver pour éviter la déprime, mais on pourra aussi envisager une complémentation en plus, car l'alimentation industrialisée est très transformée et donc souvent très pauvre. Il vaudra mieux privilégier les vitamines d'origine naturelle, même dans des compléments alimentaires pour une meilleure assimilation par l'organisme.

Publié dans Femme Actuelle.